Commit f1199de1 authored by Ghislain Loas's avatar Ghislain Loas

dev #75244 move page2 fixtures in page1

parent 8b313a59
......@@ -386,4 +386,14 @@ class LesYeuxDocViewRecordTest extends AbstractControllerTestCase {
$this->dispatch('/modules/les-yeux-doc/album_id/1', true);
$this->assertXPathContentContains('//script', 'return_url=https%3A%2F%2Fwww.lesyeuxdoc.fr%2Ffilm%2F682%2Fjean-philippe-toussaint"');
}
/** @test */
public function albumShouldReturnUrlWithoutYeuxDocId() {
(new LesYeuxDocFixtures())->logValidUser();
$this->dispatch('/modules/les-yeux-doc/album_id/3', true);
$this->assertXPathContentContains('//script',
'https%3A%2F%2Fwww.lesyeuxdoc.fr%2Ffilm%2F685%2Fjean-rouaud',
$this->_response->getBody());
}
}
\ No newline at end of file
[{"id":"1965","title":"Jean-Philippe Toussaint","themes":["Littératures francophones"],"topics":["Toussaint - Jean-Philippe - 1957-...."],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/16fe7355-0c95-4d2e-ace6-13d8ec07d9f6/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/682/jean-philippe-toussaint","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Emmanuel Hamon","familyName":"Hamon","givenName":"Emmanuel"}],"description":"'\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Né à Bruxelles, Jean-Philippe Toussaint, écrivain et cinéaste, a publié notamment \"La Salle de bain\" (1985), \"La Réticence\" (1991), \"La Télévision\" (1997) et \"Autoportrait (à l'étranger)\" (2000). Pour écrire, un bureau, même provisoire, et un ordinateur suffisent: l'environnement importe peu. Il parle de son rythme de travail, de son implication personnelle dans les récits qu'il a publiés. Le point de départ de ses livres est toujours un pays étranger où il a vécu, et, lorsqu'il écrit, il propose un autoportrait fragmentaire de lui-même. Il souhaite, dit-il, conserver l'idéal de liberté qu'il avait à 20 ans."},{"id":"2240","title":"Florence Delay, comme un portrait","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Delay - Florence - 1941-...."],"awards":[],"productionYear":2004,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/a514b069-43cc-4d71-9e3c-55ac267e667a/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/616/florence-delay-comme-un-portrait","duration":58,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Abraham Ségal","familyName":"Ségal","givenName":"Abraham"}],"description":"Portrait des multiples facettes de Florence Delay, traductrice, romancière, essayiste, interprète du «Procès de Jeanne d'Arc» de Robert Bresson, dans ses différents lieux de vie et d'écriture. Florence Delay, qui, dès le prologue, décline son identité en voix-off, se prête à l'exercice avec enthousiasme. Le premier volet du film, les prairies intérieures, explore sa vie intellectuelle et spirituelle : en premier lieu, la double identité qu'elle a acquise grâce à l'espagnol, la langue qu'elle traduit, et son attachement au Pays basque, où elle habite, à l'origine de l'écriture de son \" roman basque \" «Etxremendi». Elle se promène dans la prairie d'Iholdy, qu'elle décrit comme une image de son paysage intérieur idéal. La voix posée et cherchant les mots justes, le regard droit, Florence Delay parle aussi de sa relation à la religion, dont elle a «tendance à ne retenir que la joie». Le réalisateur la montre discutant vivement avec le cardinal Roger Etchegaray des mots \"foi\", \"croyant\", \"espérer\". De la religion à l'écriture, Florence Delay circule aisément. Lisant sa traduction de l'Évangile de Jean, elle parle du choix des mots, de la première phrase, qui est «un don, et du boulot», de la transformation de l'idée en pensée grâce à l'écriture. Elle se livre à un éloge de la forme brève, la rapportant à son penchant naturel pour la joie. Penchant à l'œuvre avec le dévoilement d'un Nerval gai, joyeux, dans son essai «Dit Nerval», sur lequel revient J. B. Pontalis, directeur de la collection «L'un et l'autre» chez Gallimard. La deuxième partie du film, Face à l'autre, s'intéresse à la relation de Florence Delay au jeu, au théâtre. Elle revient sur l'expérience marquante de «dire les mots de Jeanne», de les comprendre en les disant, ou (bien plus tard) sur son amour passionné, encore perceptible, pour cet état de résistance qu'elle jouait. Elle rend un hommage ému aux qualités d'écriture de Bresson et se souvient avec intensité du tournage du film, dont sont présentés quelques extraits. Florence Delay aujourd'hui écrit et traduit pour le théâtre : on la voit travailler avec Jacques Roubaud sur une scène du Graal Théâtre et regarder la mise en scène par Christian Schiaretti de deux pièces de Calderón qu'elle a traduites. «Si je devais dire en quoi je crois, je répondrais la même phrase que Bergamin : j'ai foi en l'art, j'ai foi dans le jeu et j'ai foi en Dieu»."}]
[{"id":"1965","title":"Jean-Philippe Toussaint","themes":["Littératures francophones"],"topics":["Toussaint - Jean-Philippe - 1957-...."],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/16fe7355-0c95-4d2e-ace6-13d8ec07d9f6/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/682/jean-philippe-toussaint","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Emmanuel Hamon","familyName":"Hamon","givenName":"Emmanuel"}],"description":"'\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Né à Bruxelles, Jean-Philippe Toussaint, écrivain et cinéaste, a publié notamment \"La Salle de bain\" (1985), \"La Réticence\" (1991), \"La Télévision\" (1997) et \"Autoportrait (à l'étranger)\" (2000). Pour écrire, un bureau, même provisoire, et un ordinateur suffisent: l'environnement importe peu. Il parle de son rythme de travail, de son implication personnelle dans les récits qu'il a publiés. Le point de départ de ses livres est toujours un pays étranger où il a vécu, et, lorsqu'il écrit, il propose un autoportrait fragmentaire de lui-même. Il souhaite, dit-il, conserver l'idéal de liberté qu'il avait à 20 ans."},{"id":"2240","title":"Florence Delay, comme un portrait","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Delay - Florence - 1941-...."],"awards":[],"productionYear":2004,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/a514b069-43cc-4d71-9e3c-55ac267e667a/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/616/florence-delay-comme-un-portrait","duration":58,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Abraham Ségal","familyName":"Ségal","givenName":"Abraham"}],"description":"Portrait des multiples facettes de Florence Delay, traductrice, romancière, essayiste, interprète du «Procès de Jeanne d'Arc» de Robert Bresson, dans ses différents lieux de vie et d'écriture. Florence Delay, qui, dès le prologue, décline son identité en voix-off, se prête à l'exercice avec enthousiasme. Le premier volet du film, les prairies intérieures, explore sa vie intellectuelle et spirituelle : en premier lieu, la double identité qu'elle a acquise grâce à l'espagnol, la langue qu'elle traduit, et son attachement au Pays basque, où elle habite, à l'origine de l'écriture de son \" roman basque \" «Etxremendi». Elle se promène dans la prairie d'Iholdy, qu'elle décrit comme une image de son paysage intérieur idéal. La voix posée et cherchant les mots justes, le regard droit, Florence Delay parle aussi de sa relation à la religion, dont elle a «tendance à ne retenir que la joie». Le réalisateur la montre discutant vivement avec le cardinal Roger Etchegaray des mots \"foi\", \"croyant\", \"espérer\". De la religion à l'écriture, Florence Delay circule aisément. Lisant sa traduction de l'Évangile de Jean, elle parle du choix des mots, de la première phrase, qui est «un don, et du boulot», de la transformation de l'idée en pensée grâce à l'écriture. Elle se livre à un éloge de la forme brève, la rapportant à son penchant naturel pour la joie. Penchant à l'œuvre avec le dévoilement d'un Nerval gai, joyeux, dans son essai «Dit Nerval», sur lequel revient J. B. Pontalis, directeur de la collection «L'un et l'autre» chez Gallimard. La deuxième partie du film, Face à l'autre, s'intéresse à la relation de Florence Delay au jeu, au théâtre. Elle revient sur l'expérience marquante de «dire les mots de Jeanne», de les comprendre en les disant, ou (bien plus tard) sur son amour passionné, encore perceptible, pour cet état de résistance qu'elle jouait. Elle rend un hommage ému aux qualités d'écriture de Bresson et se souvient avec intensité du tournage du film, dont sont présentés quelques extraits. Florence Delay aujourd'hui écrit et traduit pour le théâtre : on la voit travailler avec Jacques Roubaud sur une scène du Graal Théâtre et regarder la mise en scène par Christian Schiaretti de deux pièces de Calderón qu'elle a traduites. «Si je devais dire en quoi je crois, je répondrais la même phrase que Bergamin : j'ai foi en l'art, j'ai foi dans le jeu et j'ai foi en Dieu»."},{"id":"1966","title":"Jean Rouaud","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Rouaud - Jean - 1952-...."],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/852f6359-87cd-4a0b-9db9-343685114005/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/685/jean-rouaud","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Loïc Jourdain","familyName":"Jourdain","givenName":"Loïc"}],"description":"\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Jean Rouaud a écrit notamment \"Les Champs d'honneur\" (1990), \"Des Hommes illustres\" (1993), \"Pour vos cadeaux\" (1998), \"Sur la scène comme au ciel\" (2000). Filmé chez lui, il raconte d'abord la signature de son premier contrat pour \"Les Champs d'honneur\", et cette reconnaissance qui lui vint à ce moment, alors qu'il écrivait depuis l'âge de douze ans. Jean Rouaud écrit en partant de la trame de sa vie, mais dans ce cadre autobiographique il introduit de la fiction. Le balancement entre vérité et fiction est le moteur de ses livres. Il dit se laisser porter par l'écriture, par la phrase qui se déroule."},{"id":"1972","title":"Pierre Michon","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Michon - Pierre"],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/3d506ac1-743f-40d9-9d7a-cc51435e34e6/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/712/pierre-michon","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Loïc Jourdain","familyName":"Jourdain","givenName":"Loïc"}],"description":"'\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Pierre Michon est l'auteur notamment des \"Vies minuscules\" (1984), de \"Rimbaud le fils\" (1991), \"La Grande Beune\" (1996), \"Mythologies d'hiver\" (1997). Il a peu publié et seulement à partir de l'âge de 39 ans. Rien pour lui dans sa vie n'est notable ni intéressant hormis le fait d'avoir écrit ces livres. Il vit de son écriture grâce aux bourses, aux résidences d'écrivains et aux conférences. Dans ce film, il décrit sa méthode d'écriture, depuis la première phrase qui donne l'élan et toute la tonalité du texte. Quand l'impulsion s'arrête, le texte est fini. Il dit se nourrir de ses lectures et de ses observations pendant les périodes d'écriture, comme un «filtre humain». Pierre Michon a reçu le grand Prix de l'Académie française en 2009."}]
[{"id":"1966","title":"Jean Rouaud","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Rouaud - Jean - 1952-...."],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/852f6359-87cd-4a0b-9db9-343685114005/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/685/jean-rouaud","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Loïc Jourdain","familyName":"Jourdain","givenName":"Loïc"}],"description":"\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Jean Rouaud a écrit notamment \"Les Champs d'honneur\" (1990), \"Des Hommes illustres\" (1993), \"Pour vos cadeaux\" (1998), \"Sur la scène comme au ciel\" (2000). Filmé chez lui, il raconte d'abord la signature de son premier contrat pour \"Les Champs d'honneur\", et cette reconnaissance qui lui vint à ce moment, alors qu'il écrivait depuis l'âge de douze ans. Jean Rouaud écrit en partant de la trame de sa vie, mais dans ce cadre autobiographique il introduit de la fiction. Le balancement entre vérité et fiction est le moteur de ses livres. Il dit se laisser porter par l'écriture, par la phrase qui se déroule."},{"id":"1972","title":"Pierre Michon","themes":["Littérature française - 20ème siècle"],"topics":["Michon - Pierre"],"awards":[],"productionYear":2000,"posterUrl":"https://www.lesyeuxdoc.fr/img/thumbnail/3d506ac1-743f-40d9-9d7a-cc51435e34e6/front_result.jpg","url":"https://www.lesyeuxdoc.fr/film/712/pierre-michon","duration":13,"audioLanguages":[{"type":"Language","code":"fre"}],"directors":[{"type":"Person","fullName":"Loïc Jourdain","familyName":"Jourdain","givenName":"Loïc"}],"description":"'\"Histoires d'écrivains\" est une série de quinze entretiens filmés avec des écrivains d'aujourd'hui. La question de l'écriture est centrale dans ces courts portraits dont le rythme et la particularité de ton s'accordent au style et à la personnalité de chacun. Pierre Michon est l'auteur notamment des \"Vies minuscules\" (1984), de \"Rimbaud le fils\" (1991), \"La Grande Beune\" (1996), \"Mythologies d'hiver\" (1997). Il a peu publié et seulement à partir de l'âge de 39 ans. Rien pour lui dans sa vie n'est notable ni intéressant hormis le fait d'avoir écrit ces livres. Il vit de son écriture grâce aux bourses, aux résidences d'écrivains et aux conférences. Dans ce film, il décrit sa méthode d'écriture, depuis la première phrase qui donne l'élan et toute la tonalité du texte. Quand l'impulsion s'arrête, le texte est fini. Il dit se nourrir de ses lectures et de ses observations pendant les périodes d'écriture, comme un «filtre humain». Pierre Michon a reçu le grand Prix de l'Académie française en 2009."}]
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment